juillet 27, 2008

Eau virtuelle, prix réel


C'est le titre de la news lue dans l'hebdo "La Vie", objet de ce post. J'avais bien entendu parler des 9 litres d'eau nécessaires à la production d'1 litre de Coca mais je n'avais pas retenu qu'il y avait un concept et un scientifique derrière.

On doit le concept d'"eau virtuelle" au Pr Anthony John Allan. Il désigne celle qui a servi à produire ce que nous consommons.

Le scientifique du King's College de Londres a notamment démontré que mon petit noir avait nécessité 140 litres d'eau pour faire pousser, récolter, emballer et acheminer les précieux grains de café. Un article d'Ecolo-Info donne d'autres exemples : une feuille de papier =10 l, un verre de lait = 200 l, un kilo de blé = 1.160 l, un t-shirt en coton = plus de 4000 l et une paire de chaussures = 8000 l. Edifiant.

Le penseur génial recevra le prix de l'eau de Stockholm le 21 août prochain. Mais nous, que faisons-nous pour économiser cette richesse, pour la préserver et la partager avec ceux qui n'y ont pas accès ?

2 commentaires:

Clr a dit…

Quelques chiffres et une piste.
1 personne sur 5 n' a pas accès à l'eau potable. 8000 enfants meurent chaque jour de maladies liées à une eau souillée, contaminée, impropre à la consommation.
Le WWF a lancé le projet "Action Eau", une démarche de solidarité Nord/Sud. 4 régions du monde ont été jugées prioritaires : le bassin du Niger (Mali, Niger, Burkina Faso), Madagascar, les pays du Maghreb et le bassin du Mékong.
10 euros garantissent un accès durable à l'eau à une famille du Niger.
www.wwf.fr

Nathalie J- a dit…

Un autre chiffre incroyable, nous utilisons en moyenne, hors ce que nous buvons, 200 litres d'eau par jour. Je ne ma rappelle plus si ce chiffre inclut l'eau virtuelle de la nourriture que nous consommons. Je vais y aller mollo sur le café maintenant que je sais tout ça ...